Publications

L’application des principes du Lean au secteur de la construction. Principe 1 : fonder vos décisions sur une pensée systémique à long terme.

Publié le : 22/03/2024

Par : Candice Lepertel

Catégorie thématique : Lean Construction

Cet article porte sur l'application du principe 1 du modèle de Toyota dans le secteur de la construction.

Cet article amorce une série d’articles explorant les 14 principes de Toyota et les appliquant au secteur de la construction. Ces principes ont été identifiés et développés dans le livre « Le modèle Toyota » de Jeffrey Liker.

Le premier principe est le suivant : « Fonder vos décisions sur une pensée systémique à long terme, même au détriment des objectifs financiers à court terme ».



Présentation du principe


Ce principe encourage les organisations à prendre des décisions qui contribuent au succès à long terme de l’organisation, même si cela implique de sacrifier des gains à court terme. Cela implique la mise en place d’une culture d’entreprise qui valorise l’amélioration continue, l’innovation et l’apprentissage.

Pour illustrer ce point, on constate que Toyota investit dans le développement de ses employés, dans l’établissement de relations solides avec ses partenaires (fournisseurs, sous-traitants, co-traitants…), ses clients et les communautés locales. Cela permet à l’entreprise de connaître un succès durable dans un environnement commercial concurrentiel.



Les défis du secteur de la construction


Afin de le mettre en pratique, il convient d’identifier les défis auxquels font face les entreprises du secteur et leurs impacts sur l’application de ce principe :

  • La pénurie de main d’œuvre : Beaucoup d’entreprises du secteur peinent à attirer et fidéliser leurs employés, c’est un problème persistant dans le secteur de la construction. Ce taux de rotation important incite les entreprises à se concentrer sur la gestion des ressources au jour le jour et rend difficile une stratégie de développement de ses équipes.
  • La nature des projets : De nombreux projets de construction sont temporaires, uniques et demandent d’importants investissements en ressources (humaines et matérielles). Cela conduit certaines entreprises à se concentrer sur la réalisation de projets individuels plutôt que d’investir des stratégies à long terme.
  • Un environnement de contrats et d’appels d’offres : Les projets de construction sont fréquemment attribués par le biais d’appels d’offres. Une attention particulière est alors prêtée à la minimisation des coûts à court terme pour remporter ces contrats. Cela peut donner la priorité à la rentabilité plutôt qu’à des considérations stratégiques durables.
  • Des conditions de marché incertaines : Les incertitudes économiques et les fluctuations du marché de la construction peuvent empêcher les entreprises de prévoir avec précision les tendances sur le temps long. Par conséquent, elles peuvent opter pour des stratégies plus flexibles et à court terme.


L’application du principe au secteur de la construction


Malgré ces défis, ce principe reste pertinent dans le secteur du BTP. Voici quelques conseils pour l’appliquer :

  • Planifier stratégiquement l’exécution de chaque projet : Les projets de construction sont soumis à des incertitudes et demandent une gestion complexe des ressources (main d’œuvre, matériaux, outils, véhicules,…). Sur la plupart des chantiers, la planification se fait sur le court terme (à la semaine) et l’énergie des équipes est majoritairement mise dans la gestion des problèmes du quotidien (absence de livraison d’un fournisseur, manque de matériel, de personnel, …). Une planification méticuleuse, grâce à l’adoption de méthodes de gestion de projet et d‘outils de planification stratégique, permettrait d’améliorer l’efficacité des projets, de respecter les délais et les budgets tout en atténuant les risques.
  • Investir dans la formation et le développement des employés : L’application du principe 1 inciterait les entreprises à investir dans des programmes de formation pour leurs équipes (formations terrain pour plus de flexibilité, formations aux méthodes de résolution de problèmes, de Lean, de planification, …). Cela entrainerait une amélioration des compétences du personnel, de leur adaptabilité sur les chantiers ainsi que leur fidélisation.
  • Mettre en œuvre des pratiques de Lean Construction : Le Lean Construction, inspiré des principes du Lean Manufacturing, se concentre sur la productivité. Les entreprises du secteur peuvent adopter des pratiques Lean pour rationaliser leurs processus, réduire leurs stocks et assurer la livraison des projets à temps. Le Lean implique la mise en œuvre continue d’actions qui permettent de répondre à ces objectifs. Tous les collaborateurs deviennent responsable de la performance du projet et de l’entreprise.
  • Gérer les risques : Les projets de construction font face à différents risques (financiers, de sécurité et de délai). La mise en place d’un plan de gestion des risques est essentielle afin d’assurer de bonnes conditions de travail aux équipes et d’atteindre les objectifs fixés. Pour cela, il convient d’identifier les risques de manière proactive (ex : suivi d’indicateurs), de les évaluer (probabilité et impact potentiel), d’élaborer des actions de mitigation et de les prendre en compte dans la planification du projet.
  • Établir des relations durables avec ses partenaires : Le succès de Toyota repose également sur ses relations étroites avec ses fournisseurs. Les entreprises du BTP peuvent s’en inspirer en favorisant des partenariats à long terme avec leurs fournisseurs, leur sous-traitants ou co-traitants. Cette approche garantit une chaîne d’approvisionnement fiable, encourage la collaboration et l’innovation, ce qui contribue à améliorer les résultats des projets.


Conclusion


En résumé, l’application du premier principe du système de production Toyota consiste, pour les entreprises du secteur de la construction, à développer 5 thématiques essentielles :

  • La planification
  • La formation des collaborateurs
  • Les relations avec les partenaires
  • Le développement du méthode de Lean construction
  • La gestion des risques

Les entreprises qui maitriseront ces enjeux amélioreront leur efficacité opérationnelle, leur durabilité et leur résilience.

Partager cet article :